imagev1.jpg
imagev2.jpg
imagev3.jpg
imagev4.jpg

ART-THERAPIE et CANCER DU SEIN

Un moment pour prendre soin de soi et se réconcilier avec son corps pendant et après un cancer du sein

Le cancer du sein aujourd’hui en France :

- Le cancer du sein concerne 1 femme sur 8.

- Il y a environ 45.000 cas de cancer du sein et 15.000 mastectomies par an.

- Seulement 30% des patientes concernées par un cancer du sein ont recours à la chirurgie réparatrice (Nb : 60% à New York).


Pourquoi participer à un atelier d’art-thérapie ?

1°) La pratique de l’art-thérapie permet l’extériorisation des tensions émotionnelles engendrées par la maladie.

L’annonce du diagnostic d’un cancer est considérée comme un véritable traumatisme psychologique.

Dans leurs témoignages, les patientes parlent de sidération, de terreur, d’incompréhension, de colère, de « pourquoi moi ??? »

C’est un moment où la personne vit des tensions émotionnelles extrêmement fortes (stress du diagnostic, peur de l’intervention, réactions de l’entourage, première confrontation avec l’idée de mortalité…)

Les séances d’art-thérapie sont alors un moment où la personne peut s’autoriser à exprimer ses émotions et ses ressentis face à ce qu’elle est en train de vivre, sans censure ni jugement, sans avoir à se préoccuper du regard de l’autre, sans devoir se soucier de ménager ses proches.

 

2°) L’art-thérapie donne accès à un mode d’expression libre par rapport à la maladie.

Les séances d’art-thérapie permettent notamment :

- La confrontation avec l’image mentale que se fait la personne de son cancer (« quelque chose qui veut me détruire de l’intérieur », « un alien », « quelque chose d’invisible mais présent »)

- La mise en lumière de croyances, conscientes ou inconscientes, autour de la maladie. (« J’ai un cancer parce que… », « Pour moi, Cancer = mort »)

3°) L’art-thérapie est un moyen de se réapproprier son corps et son identité de femme.

Les principaux thèmes abordés en art-thérapie :

- Refaire confiance à son corps,

- Les modifications corporelles, permanentes ou temporaires.

Cf : chute des cheveux, des poils, des sourcils, perte du sein, amaigrissement, perte de libido, affaissement/changement de la peau et du visage, etc).

- L’acceptation du corps reconstruit : « ce n’est pas à moi »,

- La féminité : Identification du sein/des cheveux/des poils à la féminité / Sentiment de perdre sa féminité, (« Je ne serai plus une femme », « J’ai un corps de petite fille »)

 

 

Enregistrer

Facebook